Allemagne, Hambourg 

Aéroport de Hambourg, Terminal 2

arrowImagesarrow

Concours 1986 – 1er prix
Conception Meinhard von Gerkan et Karsten Brauer
Collaborateurs  Ahmet Alkuru, Thomas Bieling, Renata Dipper, Rüdiger Franke, Sabine von Gerkan, Jürgen Hillmer, Klaus Hoyer, Berthold Kiel, Christian Kleine, Franz Merkel, Marion Mews, Christiane Pontow, Georg Ritschl, Thomas Rinne, Uwe Schümann, Christel Timm-Schwarz, Uwe Welp, Peter Autzen, Kerstin Bode, Karl-Heinz Follert, Tilman Fulda, Winfried Gust, Torsten Hinz, Eunice Jenye, Christian Kleiner, Hans-Hermann Krafft, Sabine Müller, Damir Perisic, Sabrina Pieper, Gisela Rhone-Venzke, Anette Seelemann, Gisbert von Stülpnagel, Wolf Tegge, Evgenia Werner
Ingénieurs en structure ARGE Kockjoy - Schwarz + Dr. Weber
Installations techniques Ridder-Meyn; Schmidt Reuter; Heermann-Sadowsky + Partner
Gestion du projet Drees + Sommer
Maître d'ouvrage Flughafen Hamburg GmbH
Durée des travaux 1990–1993
Volume brut construit 430 103 m³

 

Photographers:

Bernadette Grimmenstein

Christoph Gebler

fotodesigngebler.de

Heiner Leiska

www.leiska.de

Klaus Frahm

www.klaus-frahm.de

Michael Penner

 

Links:

Aéroport de Hambourg, Terminal 1
Aéroport de Hambourg, Airport Plaza

L'alignement des avions constitue la « colonne vertébrale » du site. Les sections de bâtiments situées perpendiculairement à celle-ci forment des césures structurelles permettant d'accueillir une grande diversité d'éléments architecturaux sans que l'homogénéité de la façade « côté terre » n'en pâtisse ; cet ordonnancement garantit une grande flexibilité face aux évolutions à venir.

Le terminal 2 est un vaste hall aéré et baigné de lumière naturelle. L'immense toiture courbe recouvre le niveau des embarquements, l'échelonnement vertical des magasins, des salles de conférence et des restaurants ainsi que des espaces d'accueil des visiteurs, les unissant en un ensemble spacieux. Forme et construction font référence à la voilure des avions ; la structure dynamique en acier contraste sciemment avec les blocs monolithiques formant les limites latérales du hall.

Le toit couvre une surface de 75 x 101 m grâce à sept fermes en treillis. Les charges sont réparties par l'intermédiaire de poutres doubles divergeant en diagonale, sur douze piliers en béton fixés en contrebas. Malgré une portée sans piliers de 62 m, la construction de la toiture est légère, économique et constitue une coquille unique, sans jointures. Les ouvertures vitrées laissent entrer la lumière du jour, illuminent le hall et soulignent la structure éclairée à contre-jour. Celle-ci est particulièrement mise en valeur par l'utilisation d'un acier non revêtu et peint.