Brésil, Manaus 

Arena da Amazônia

arrowImagesarrow

Projet et conception gmp et schlaich bergermann und partner avec stadia, São Paulo
Phase d’exécution gmp et schlaich bergermann und partner

Projet Volkwin Marg et Hubert Nienhoff avec Martin Glass, 2008
Chefs de projet Martin Glass, Maike Carlsen
Chefs de projet Brésil Burkhard Pick, Sander-Christiaan Troost
Directeur de gmp do Brasil Ralf Amann
Collaborateurs (par ordre alphabétique) Sophie-Charlotte Altrock, Felipe Bellani, Lena Brögger, Claudia Chiappini, Lieselotte Decker, Barbara Düring, Stefanie Eichelmann, Konstanze Erbe, Silke Flaßnöcker, Priscila Lima da Silva Giersdorf, Elke Glass, Ruthie Gould, Jacqueline Gregorius, Claudio Aceituno Husch, Fabian Kirchner, Juliana Kleba Rizental, Jochen Köhn, Martin Krebes, Helge Lezius, Veit Lieneweg, Ausias Lobatón Ortega, Guilherme Maia, Rodrigo Mathias Duro Teixeira, Lucía Martínez Rodríguez, Adel Motamedi, Dirk Müller, Dirk Peissl, Ivanka Perkovic, Camila Préve, Nicolai Reich, Stefan Saß, Florian Schwarthoff, Fariborz Rahimi, Sara Taberner Bonastre, Sónia Taborda, Angélica Larocca Troost, Katerine Witte

En association avec schlaich bergermann und partner, Stuttgart ; stadia, São Paulo

Conception statique des structures et exécution schlaich bergermann und partner – Knut Göppert avec Knut Stockhusen et Miriam Sayeg
Collaborateurs (par ordre alphabétique) Tiago Carvalho, Uli Dillmann, Andreas Eisele, Florian Geiger, Alberto Goosen, Sebastian Grotz, Jochen Gugeler, Achim Holl, Roman Kemmler, Hubert Kunz, Sandra Küstner, Walter Paganucci, Jana Pavlovic, Bernd Ruhnke, Guilherme Sayeg, Tilman Schober, Alexander Stäblein, Alfred Strasdeit, Kai Zweigart
Conception statique des structures en dur en collaboration avec EGT, São Paulo ; Larenge, São Paulo ; Ruy Bentes, São Paulo
Bureaux d’études b.i.g. Bechtold Ingenieurgesellschaft mbH et MHA, São Paulo (projet) ; Teknika Projetos e Consultoria Ltda, São Paulo ; Soeng Construção hidroelétrica Ltda, São Paulo; Bosco & Associados Ltda, São Paulo ; Loudness Sonorização Ltda, São Paulo
Aménagement des espaces extérieurs ST raum a. (projet), Interact, São Paulo
Places assises env. 44 400
Longueur du stade env. 240 m
Largeur du stade env. 200 m
Durée des travaux 2010-2014

 

Photographers:

gmp Architekten

www.gmp-architekten.de

Marcus Bredt

www.marcusbredt.de

 

Certification:

Certifié LEED

Manaus : c'est à la confluence du rio Negro et du rio Solimões, où le fleuve le plus puissant de la terre, l'Amazone, prend sa source, que se trouve la capitale de l'État d’Amazonas. Cité de plus d’un million d’habitants au cœur de la jungle, située à 1 500 km de la mer, l'ancienne métropole du caoutchouc est, avec sa zone franche, un centre financier aux échanges commerciaux planétaires. Son héritage culturel fascinant et le potentiel de la forêt tropicale alentour attirent un grand nombre de touristes.

L’idée motrice de l'«Arena da Amazônia» est fondée sur la conception d’un stade simple mais ultra performant, qui reflète la particularité du lieu, la fascination et la polymorphie naturelle de la forêt tropicale.

Conçu pour 45 000 spectateurs, le stade est situé aux abords immédiats de l’axe viaire principal qui relie l’aéroport au centre-ville. Bordé d’un parc sportif comprenant un sambódrome, un complexe d’athlétisme, une halle polyvalente et un centre de natation, l'« Arena da Amazônia » offre les conditions idéales pour accueillir des manifestations sportives professionnelles ou locales. Le projet a été réalisé en collaboration avec notre associé sur place, l'agence STADIA de São Paulo, et avec schlaich bergermann und partner de Stuttgart pour l'ingénierie en structure.

Jouant avec la topographie naturelle des lieux, le stade repose sur un socle encastré dans la pente douce. On y trouve des commerces et des stationnements. Un anneau comportant des loges, des bureaux et un restaurant pour supporters sépare les rangées supérieures des tribunes inférieures intégrées au socle.

La structure du toit est composée de cantilevers qui se consolident mutuellement et dont les poutres en acier creux remplissent la fonction de grandes gouttières chargées de récupérer les immenses quantités d'eau de pluie déversées par les précipitations tropicales. Pour répondre au climat chaud et humide de l'Amazonie, le toit décrit une transition sans rupture avec la façade, conçue de manière à ombrager les circulations périphériques et verticales des spectateurs. Les sections composant le toit et les façades sont constituées de tissu en fibre de verre translucide dont le revêtement à faible émissivité isole de la radiation thermique. L'effet rafraîchissant ainsi obtenu et renforcé par les ouvertures pratiquées dans les parois entraîne une ventilation naturelle du bâtiment, qui bénéficie ainsi d'un microclimat agréable.

Placé sous le signe d’une Coupe du monde de football respectueuse de l'équilibre écologique, le stade Amazônia est l’un des premiers à répondre aux critères environnementaux du Conseil de la construction écologique des États-Unis, l'US Green Building Councils, qui a certifié le projet du label LEED (Leadership in Energy and Environmental Design, système de standardisation des bâtiments à haute qualité environnementale). La conception écologique globale comprend le choix du site, l'organisation du chantier, les acheminements, la teneur en énergie primaire des différents matériaux, la gestion de l'eau, la consommation énergétique, les techniques d'automation et de pilotage, la gestion des déchets ainsi qu'un contrôle permanent du fonctionnement de l'établissement.

Centre prépondérant du tourisme écologique sud-américain, Manaus est désormais pourvue d'un emblème à même de remplir à long terme toutes les exigences en matière de gestion responsable des ressources naturelles.