Lettonie, Jurmala, Riga 

Villa Guna

arrowImagesarrow

Conception Meinhard von Gerkan
Collaborateur Hinrich Müller
Maître d'ouvrage Guna Eglite
Exécution Vincents, Riga
Durée des travaux 2005-2006
Durée des travaux 2005-2006
Surface bâtie 635 m²

 

Photographers:

Heiner Leiska

www.leiska.de

Le concept
Juste à côté de l'immeuble résidentiel érigé en 2001 d'après les plans de Meinhard von Gerkan au bord de la plage de Riga sur la Baltique, les maîtres d'ouvrage – Guna Eglite et Leons Jakrins – ont acquis un second terrain. Selon les vœux de la «very good lady» Guna, un bâtiment supplémentaire devait être construit sur ce terrain étroit et densément boisé de pins. Ce n'est pas l'aspect fonctionnel de la villa qui a prévalu lors de la conception, mais plutôt une expérience spatiale initiée par le dialogue entre la nature environnante et la vue, par-delà les dunes, sur la plage de Riga.

L'organisation
La villa Guna est un bâtiment en U qui s'ouvre vers le sud. Le visiteur y pénètre par l'ouest, abrité des intempéries par un surplomb. Cette partie ouest est l'entrée de prestige ; dans les étages supérieurs, des chambres avec salles de bains et dressings sont destinées à la maîtresse des lieux et à ses invités. Les pièces à vivre sont situées dans la partie est.

La bâtisse est conçue comme une maison à mi-étages, ce qui signifie que les niveaux sont décalés d'un demi-palier. La rampe à plusieurs volées y occupe par conséquent une place de choix. Située au cœur du bâtiment, sa fonction de lien fait de l'habitat une découverte du plaisir spatial. Elle dessert les espaces fonctionnels attenants comme la bibliothèque, qui s'ouvre sur le centre et dévoile son intérieur. Le visiteur profite simultanément des vues sans cesse changeantes sur la nature alentour. Les circulations – la rampe – deviennent ainsi un événement en soi.

Le salon
Une vaste baie vitrée ouvre le salon sur une terrasse orientée au sud-ouest. Au centre de la pièce se dresse une cheminée dont la verticalité est lisible depuis l'extérieur. Son emplacement permet aux résidents de bénéficier entièrement de la vue sur le paysage.

Les deux niveaux de la pièce se fondent en un volume unique par l'espace ouvert central. Un escalier étroit dont les simples marches en bois sont insérées dans le mur relie directement les deux paliers. La courbe élégante de la balustrade longeant la galerie sur les deux étages ne manque pas d'attirer les regards.

Au niveau supérieur, la ligne serpentine de la main courante prend la forme d'une sculpture épurée. L'espace de la galerie est un lieu de retrait ; doté d'une propre cheminée, il offre à ses hôtes la même vue grandiose sur la forêt de Jurmala.

La tour
Outre les multiples terrasses et oriels, la villa Guna possède une particularité qui permet à ses résidents d'approcher la nature de près. À l'angle nord-ouest de la maison s'élève une plateforme suspendue à 15 m au-dessus du sol forestier. C'est dans ce belvédère que l'aspect sculptural du corps de bâtiment touche à sa perfection. Perchée au milieu de la canopée, laissant entrevoir la mer derrière les cimes, la plateforme est sans doute l'endroit le plus contemplatif de la maison.